Daï Nippon Butoku Kaï

HISTOIRE DE LA DNBK

Le Butokuden (Hall des vertus martiales) fut construit à Kyoto en 794, sous l’empereur Kammu, afin d’encourager les "Bushi" (Guerriers) à développer leurs prouesses militaires, dans le respect des vertus martiales "Butoku".

Le Butokuden  est devenu depuis le centre de tous les arts martiaux pour développer les compétences, la recherche de l’excellence et le respect du "Bushido" (le code d’honneur du guerrier).

En 1895, un élan des élites martiales établissait la "Dai Nippon Butoku Kai", sous l’empereur Meiji. La DNBK fut la première organisation martiale officielle reconnue par l’autorité du gouvernement japonais.

En 1992, le Honbu de la DNBK établit la "Division Internationale" sous la direction du Hanshi Hamada.

La Branche Belge de la Dai Nippon Butoku Kai fut créée en 1995 à Londres, lors d'un stage européen organisé par le Dr Hiroyuki Hamada Kyudan Hanshi, Président de la Division Internationale de la Dai Nippon Butoku Kai.

Sensei Pierre Chalmagne (hanshi so shihan hachidan et soke) fut nommé "Représentant Officiel de la DNBK en Belgique" par Maître Hiroyuki Hamada Hanshi, avec l'accord du Honbu Dojo de Kyoto, Japon.

La branche belge de la Dai Nippon Butoku Kai possède son comité de direction, ses commissions de grades composées d'experts de hauts niveaux dans toutes les disciplines.

MISSIONS ET PHILOSOPHIE DE LA DNBK


La mission de la DNBK est de standardiser les arts martiaux, les systèmes et surtout de revaloriser les vertus martiales à travers la pratique des arts martiaux. Elle encourage les plus hauts idéaux basés sur les vertus équilibrées de la philosophie de la plume (qui symbolise la faculté de se gouverner pacifiquement, de se cultiver et d’encourager les vertus martiales) et du sabre (qui symbolise la défense et la restauration des vertus martiales).

Le but est la recherche de l'excellence par une remise en question permanente: le grade n'étant qu'une évaluation du niveau d'évolution du pratiquant. Quel que soit le niveau atteint dans la hiérarchie du Budo, le pratiquant qui veut poursuivre sa quête (et donc son évolution) devra conserver l'esprit et l'humilité du débutant.

Les arts martiaux ne constituent pas une voie compétitive, mais au contraire une voie d'évolution et de réalisation, un outil de forge du mental pour l'être humain et une voie de progrès pour l'humanité.

AVANTAGES DE LA DNBK


Adhérer à la Dai Nippon Butoku Kai ne peut s'opérer à la légère. Quand on sait que les noms de Kano, Funakoshi ou Ueshiba ont figurés parmi les membres de cette prestigieuse association mondiale, chacun doit se sentir investi de l'importance de cette adhésion.

la DNBK-B  permet aux affiliés d'évoluer avec les meilleurs experts de Belgique mais se refuse de devenir une machine à diplômes et certificats dans laquelle les gens entrent et sortent à leur guise.

Adhérer à la DNBK est s'engager sur l'honneur à respecter dans le temps ce qu'elle offre aux personnes qui la constituent.

Philosophiquement, la DNBK branche belge promeut les arts martiaux traditionnels, rejette toute forme de compétition et est multi disciplinaire.

Au niveau fonctionnel, la DNBK branche belge est en dehors et au-delà de tout système de fédération et fait autorité sur la reconnaissance des grades et titres de ses membres ou d’un dojo.

En pratique, la DNBK branche belge permet de rencontrer des professeurs et pratiquants de tous horizons ainsi que les experts et professeurs les plus hauts gradés de Belgique, d'échanger et de pratiquer de manière intra ou inter disciplinaire via des stages nationaux accessibles à tous pratiquants.

 

Damien Fosset shodan TKKDR

 

 

                                                                                                               
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×